Courrier à M Denis MASSEGLIA – Président du Comité national olympique et sportif français

Courrier à M Denis MASSEGLIA – Président du Comité national olympique et sportif français

R  É  P  U  B  L  I  Q  U  E       F  R  A  N  Ç  A  I  S  E

Monsieur     Denis  MASSEGLIA

Président  

CNOSF  

1, avenue  Pierre  de  Coubertin

75013  PARIS  

 Paris,  le  19  juin  2018

Objet   :  Baisse  des crédits  du  CNDS  –  Budget  des  Sports  pour  2019  

Monsieur  le  Président,

Nous   avons   pris   connaissance   par  voie   de  presse   de  l’interpellation   que   vous   avez réalisée   auprès   du   Président   de  la   République   concernant   la  baisse   des   crédits   du CNDS  en  2018.

Avant  toutes  choses,  sachez  que nous  sommes  pleinement   mobilisés   à vos  côtés  afin de  défendre  le  sport  français  dans  toutes  ses  composantes.

La  politique   menée  à l’endroit   du  CNDS  est   incompréhensible,   alors   que  son  action est reconnue   et  a fait  pleinement  ses  preuves.   De  plus,  alors   que la  France  accueillera  les  Jeux  Olympiques  et  Paralympiques   de  2024,  ces  baisses   continues  de  moyens  et  de  financements   vont   à  l’encontre   même   du   discours   porté   et   des   ambitions gouvernementales   exprimées.

A  l’occasion  des  débats  sur  le  projet  de  loi  finances  pour  2018,  et  alors  que  le  budget pour  le  sport  affichait  une  baisse  de  7%,  le Sénat  avait  adopté  une  re-budgétisation   du CNDS  à   hauteur   de   63,8   millions   d’euros,   conservant   le   niveau   du   plafond   du   prélèvement de 1,80% effectué sur les sommes misées sur les jeux exploités par la Française des jeux et affecté au CNDS.

Malheureusement,   le  gouvernement   n’a  pas  soutenu  notre  initiative.   Celle-ci   a  donc été  rejetés  par  les  députés  de  la  majorité   présidentielle,   alors  même  que  plus  de   100   sénateurs,   toutes  tendances   politiques  confondues,   avaient   apporté  publiquement,  au   travers  d’une   lettre  ouverte,  leur  soutien  à cette  démarche.

Alors   qu’une   réforme   de   la  gouvernance   est   en   discussion,   nous   espérons   que   le gouvernement  répondra  concrètement  aux  besoins   du  mouvement   sportif  et  donnera  un  nouveau  souffle   au  sport  français.

Les  orientations   du  budget  pour  2019  seront  déterminantes.   Le  mouvement  sportif  et le  CNDS  ne  pourront  supporter  de  nouvelles  réductions   budgétaires.

Aussi, vous pouvez compter sur notre entière détermination pour défendre le mouvement  sportif  et  les  moyens  qui  lui  sont  accordés  à l’occasion   des  futurs  débats budgétaires.

Restant   à  votre   disposition,   nous   vous   prions   de   croire,   Monsieur   le  Président,   en   l’expression de nos sincères salutations.

 

15,  RUE  DE  VAUGIRARD  – 75291  PARISCEDEX  06

 

Share Button