Question au gouvernement de Jean-Jacques Lozach – Séance du 19 juillet 2018 – Suite à donner à la coupe du monde de football en termes de politique sportive

Question au gouvernement de Jean-Jacques Lozach – Séance du 19 juillet 2018 – Suite à donner à la coupe du monde de football en termes de politique sportive

                

Ma question s’adresse à Mme la ministre des sports.

Les festivités saluant le fantastique parcours sportif de l’équipe de France de Football sont encore dans tous les esprits et les échos de ce moment de ferveur populaire et de communion nationale résonnent toujours.

Comment capitaliser sur ce formidable événement, au moment où les débats se poursuivent sur la gouvernance du sport et alors qu’approche le débat budgétaire pour l’année prochaine ?

Nous souhaitons mettre en perspective cette belle aventure populaire, source de joie et d’inspiration, avec les interrogations que suscite la politique sportive du Gouvernement.

Le 9 juillet dernier, devant le Congrès, le Président de la République a présenté sa vision politique sur de très nombreux sujets ; mais force fut de constater un absent, le Sport.

De même, les moyens budgétaires mobilisés dans la loi de finances 2018 au bénéfice de cette politique publique ont connu une régression.

Les 23 joueurs de l’équipe nationale présentent 23 parcours de formation de très grande qualité, bien souvent dans des clubs aux moyens modestes. Il importe de préserver cette richesse associative là.

Or, ces clubs traversent une période difficile, caractérisée par la baisse des dotations des collectivités, la réduction du nombre de contrats aidés, l’ubérisation du sport, le manque de reconnaissance pour le bénévolat ainsi que la réduction des crédits du CNDS (Centre national pour le développement du sport) en 2018.

Face à l’afflux probable de nouveaux licenciés, suite à l’engouement provoqué par cette victoire, comment allez-vous favoriser l’accueil de tous ces jeunes, et pas seulement dans le football ? Mais quand j’évoque celui-ci, je pense également au football féminin, dont la Coupe du monde se déroulera l’an prochain en France.

Plus largement, le moment n’est-il pas venu de proposer une loi de programmation budgétaire pour le sport, afin de préparer les JO 2024 de Paris, dans les meilleures dispositions, animés par des ambitions fortes dans la construction de l’héritage olympique, par delà la recherche de médailles : avec l’augmentation du nombre de pratiquants, le développement des équipements de proximité, le désengorgement des filières des métiers du sport ou bien encore le développement du sport scolaire.

Madame la Ministre, comment entendez-vous relever ces défis-là ?

Share Button