Visite à la Cité de la Tapisserie de Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire

Visite à la Cité de la Tapisserie de Jean-Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire

Dans le cadre des manifestations liées au Centenaire de la Grande Guerre, le Ministre TODESCHINI a tenu à participer au dévoilement de la maquette Piéta for the World War I de l’artiste allemand Thomas Bayrle. Le tissage de cette œuvre s’engagera prochainement, et sera présentée lors de l’inauguration de l’Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf le 11 novembre 2017. Cette visite ministérielle a été l’occasion de présenter les actions menées par la Cité de la Tapisserie et de l’Art Tissé d’Aubusson, et de présenter le chantier qui se termine avant l’ouverture officielle du site en juillet prochain.

VisiteJMTodeschini-24mars2016-1

Extraits de mon discours :

Il s’agit vraiment d’un grand pas vers la réalisation de cette œuvre. Le marché public visant son tissage selon le savoir-faire artisanal de la tapisserie d’Aubusson reconnu par l’UNESCO a été officiellement mis en œuvre il y a une dizaine de jours. Les professionnels du territoire sont donc appelés à remettre leur offre et leurs échantillons de tissage avant le 28 avril.

Cette œuvre est destinée à être présentée lors de l’inauguration de l’Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf qui aura lieu le 11 novembre 2017. Cette tapisserie sera exposée dans ce lieu pendant les 6 mois de la haute saison et rejoindra la Cité internationale de la tapisserie pendant le reste de l’année. Elle sera bien sûr appelée à être itinérante et à constituer un message de paix pour les autres pays qui la recevront. De fait, cette tapisserie symbolisera le rapprochement franco-allemand et notre capacité à célébrer ensemble, dans un cadre européen, un épisode de notre Histoire commune qui nous a opposés.

VisiteJMTodeschini-24mars2016-3

Nous pouvons aujourd’hui nous féliciter que les objectifs de la Cité internationale de la tapisserie trouvent un aboutissement dans la réalisation de cette œuvre. En effet, nous avons toujours encouragé l’intérêt des artistes contemporains pour notre savoir-faire traditionnel représentatif d’un grand patrimoine vivant français ; la politique menée par notre fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines et son appel à projets annuel ont rencontré un vif succès et nos œuvres sont aujourd’hui présentes dans les plus grandes institutions du monde entier. L’édition déléguée de tapisseries d’Aubusson, menée sous la forme d’un partenariat public-privé promet également un nouveau modèle économique pour la commercialisation des tapisseries, en appui sur le réseau de clientèle des galeries et des acteurs du marché de l’art. Notre rôle est d’accompagner et de mettre en valeur cette dynamique économique, nous la soutenons de toute notre énergie.

VisiteJMTodeschini-24mars2016-4

Il s’agit également, en appui sur cette œuvre qui promet d’être exceptionnelle, de renforcer notre objectif de transmission des savoir-faire explicitement assignée par la reconnaissance en 2009 de la tapisserie d’Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO. Nous avons demandé que, dans le cadre du marché de tissage, les candidats lissiers précisent le mode d’association au tissage des jeunes lissiers en formation ou des jeunes professionnels d’Aubusson et de Felletin. Ce point me tient particulièrement à cœur et je veillerai à ce que cette œuvre forte, porteuse de sens, permette une transmission des savoir-faire, je souhaite qu’elle constitue un message pour les générations à venir et témoigne de notre souvenir des atrocités vécues pendant la Grande Guerre. J’ai à cœur de souligner combien les campagnes françaises, combien la Creuse –le 78e régiment d’infanterie de Guéret a payé un lourd tribut dès les premières heures du conflit- ont souffert de cet épisode tragique de notre Histoire, cette tapisserie s’inscrit de façon très fortement symbolique dans le champ du souvenir et du deuil. Thomas Bayrle a souhaité donner une puissance particulière à son œuvre, il a souhaité nous révéler à quel point la Première Guerre mondiale a été le moment où la révolution industrielle s’hybride avec l’art traditionnel de la guerre.

Elle sera également, je l’espère, un message de paix et d’espoir, nous avons laissé la possibilité aux candidats lissiers, ateliers ou manufactures, de tisser cette œuvre au sein des espaces professionnels de la Cité internationale de la tapisserie, qui sont aujourd’hui en cours d’achèvement et nous espérons pouvoir montrer le travail exceptionnel de nos artisans au public des visiteurs de la Cité et notamment aux jeunes générations. Un important travail pédagogique sera mené en partenariat avec l’Education Nationale, les chefs d’établissements scolaires et les professeurs de l’Académie de la grande Région. (…)

Je remercie enfin tous nos partenaires qui nous apportent un soutien sans faille pour la réalisation de cette œuvre remarquable :
Le Ministère de la Défense et le Secrétariat d’Etat en charge des Anciens Combattants et de la Mémoire,
La Mission du Centenaire de la Première Guerre Mondiale et son directeur Général, M. Zimmet. Je souhaite souligner à quel point la collaboration avec la Mission a été agréable, constructive et exemplaire pour ce projet d’intérêt général.
Le Groupe Würth qui a financé l’acquisition de la maquette de Thomas Bayrle et son Président, Pierre Hugel,
Le Comité du Monument National du Hartmannswillerkopf et son Président, Jean Klinkert.

Lors de la visite des nouveaux locaux de la Cité :

VisiteJMTodeschini-24mars2016-5

VisiteJMTodeschini-24mars2016-6

Share Button