VISITE DE L’ENTREPRISE FURMECA

VISITE DE L’ENTREPRISE FURMECA

Les Sénateurs creusois Jean-Jacques LOZACH et Éric JEANSANNETAS ont souhaité – en amont de leur Rencontre territoriale avec les élus locaux – organiser la visite d’une entreprise du secteur de la Communauté de communes Monts et Vallées Ouest Creuse. Les Sénateurs étaient accompagnés de Monsieur Thierry DUFOUR, Maire de Fursac, Marie-France GALBRUN, conseillère départementale, Etienne LEJEUNE, conseiller départemental et Président de la communauté de communes et Nadine TESSIER, adjointe municipale. Cette visite était conduite par M. Franck PARBAUD, Directeur de l’entreprise FURMECA.

Créée en 1974, l’entreprise FURMECA a été rachetée en 2011 par Franck PARBAUD, technico-commercial dans la même filière. En difficulté à cette période de crise économique, elle a depuis repris le chemin du développement et des bénéfices.

Cette croissance permet l’emploi actuel de 15 salariés (production en 2 fois 7,5 heures) et d’investissements constants dans l’outil de production.

Ainsi, l’unité de production a été installée dans des locaux neufs et plus spacieux ; une nouvelle extension est envisagée, toujours sous forme d’atelier-relais avec la communauté de communes, le soutien de la Région et l’accompagnement de la commune.

Spécialisée dans l’usinage de pièces rondes, FURMÉCA se caractérise par la production dans des délais réduits, de petites séries, sur mesure et de grande qualité. Elle se place ainsi sur un marché de niche dans le secteur de la métallurgie où ses clients appartiennent à la filière aéronautique ou électroménager, par exemple.

La fidélité de clients historiques fait la force de FURMÉCA et lui permet de rechercher à les diversifier en prospectant de nouveaux partenariats, y compris avec de grands groupes, malgré sa taille modeste.

Les salariés, fidèles également, sont essentiellement formés en interne ; l’intégration de jeunes en alternance permet de préparer les départs en retraite, en organisant d’indispensables périodes de transmission de savoir-faire. La masse salariale représente 57% du coût de production.

Les certifications qualité obtenues et l’engagement constant de qualité et de réactivité permet à la petite entreprise creusoise de poursuivre son développement et de rechercher de nouvelles parts de marché, dans un secteur concurrentiel, où interviennent de grands groupes.

Share Button