Contenu de connexion
jjlozach@jjlozach.fr 05 55 64 14 19 Permanence parlementaire : 2 rue Zizim – 23400 Bourganeuf AGIR POUR TOUTES LES COMMUNES CREUSOISES

Mon discours lors du dévoilement du bloc de timbres consacré à la Cité de la Tapisserie.

(…) Nous sommes aujourd’hui réunis pour le dévoilement du bloc de timbres «  Cité internationale de la tapisserie – Aubusson 1665 – 2015 » qui nous rappelle l’anniversaire des 350 ans de la Manufacture royale d’Aubusson. Je remercie les personnalités de La Poste présentes aujourd’hui, pour ce dévoilement officiel en présence des médias,

– M. Alain Appert, Directeur du territoire du Réseau La Poste et La Banque postale en Creuse, Délégué départemental du Groupe La Poste

– M. Jean-Pierre Crémier, Président de l’Union philatélique marsacoise,

Mais aussi tous les services qui ont concouru à la bonne réalisation de cette opération et notamment :

– M. Claude Delagnes, Directeur de la communication, La Poste Limousin

– Mme Bernadette Gonin, Directrice de la communication, Agence Nationale d’Information et de Communication, Groupe La Poste

– Mmes Caroline Broussard, directrice de projets et Laurence Addario, attachée de presse

Le parallèle de la reconnaissance du savoir-faire de la tapisserie d’Aubusson par cette appellation de Manufacture royale décernée par Colbert et l’inscription au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO est aujourd’hui frappant. Cette inscription à l’UNESCO constitue également une étape et un signal important de ce renouveau de la tapisserie d’Aubusson.

Nous avons conçu le projet de Cité internationale de la tapisserie comme une réponse à cette prestigieuse inscription. La mise en place d’une nouvelle formation de lissiers, l’appel à projets annuel du Fonds régional pour la création de tapisseries contemporaines, la mise en visibilité des œuvres réalisées grâce à ce Fonds à une échelle internationale, témoignent aujourd’hui de notre engagement et viennent en résonnance du frémissement que connaît l’art textile depuis quelques temps sur la scène de l’art contemporain.

La Cité internationale de la tapisserie ouvrira ses portes à l’été 2016 et la stratégie de communication que nous élaborons bien en amont de cet évènement, se trouve renforcée par l’édition de ce bloc de timbres. En effet, celui-ci sera apprécié par de nombreux collectionneurs – ils sont 2 millions en France –, mais également par le grand public qui pourra s’identifier à ce grand savoir-faire et remarquer l’évènement de l’ouverture de cette Cité internationale.

Nous pouvons dire un mot sur les 2 tapisseries qui ont été retenues pour illustrer ce grand patrimoine français. Le Sacrifice d’Abraham, d’après un carton d’Isaac Moillon, est une œuvre du XVIIème siècle, contemporaine de la reconnaissance de la tapisserie d’Aubusson comme Manufacture royale. La composition très vivante et dynamique de la scène représentée tranche avec l’idée préconçue que peut revêtir la tapisserie d’Aubusson. Avec l’œuvre de Nicolas Buffe, Peau de licorne, l’artiste va encore plus loin. Il met en scène la mort symbolique de la licorne. D’un bout à l’autre de ces 350 ans, on comprend que la tapisserie d’Aubusson doit s’inscrire dans son époque, ses débats, mais aussi se faire l’héritière des techniques et coutumes des générations antérieures. En cela, la tapisserie d’Aubusson est un formidable medium auquel nous tentons de sensibiliser des acteurs d’horizons très différents : étudiants, artistes, designers, architectes, paysagistes, décorateurs, …

Ce très beau bloc de timbres présente également l’esquisse audacieuse de l’agence d’architectes Terreneuve, qui a été retenue pour la transformation de l’ancienne ENAD en Cité internationale de la tapisserie. Ce renouvellement du bâti, auquel les Aubussonnais sont particulièrement attachés, dirige résolument la tapisserie d’Aubusson vers l’avenir, tout en constituant également un trait d’union particulièrement réussi avec notre passé. Et c’est bien le savoir-faire remarquable de nos artisans locaux que nous soutenons encore, puisque près de 6 millions d’euros du projet immobilier ont été attribués à des entreprises dont le siège est situé en Limousin, dans le Puy-de-Dôme et l’Indre.

J’aurai le plaisir d’inaugurer pour le grand public la vente en avant-première de ce bloc de timbres qui aura lieu le 6 novembre prochain. Je vous invite, chers amis, à nous rejoindre pour cette journée chargée d’évènements puisqu’elle verra également la  présentation de la matrice-tapisserie de Pascal Haudressy et la présentation d’un prototype de tapisserie d’extérieur, ici-même, au sein du Musée.

Je garde enfin à l’esprit que le Groupe La Poste a déjà apporté son soutien à notre projet, par un mécénat de 10 000 €, venant en appui de la politique de numérisation de la Cité et en particulier la correspondance qu’à longtemps entretenue l’ENAD avec des artistes aussi prestigieux que Georges Braque ou Max Ernst. J’espère de tout cœur que cette belle collaboration se poursuivra. (…)

Citetimbre-23102015

Share Button
Retour vers le haut