Contenu de connexion
05 55 64 14 19 Permanence parlementaire : 2 rue Zizim – 23400 Bourganeuf AGIR POUR TOUTES LES COMMUNES CREUSOISES

 

Emploi

En Creuse, faciliter la mobilité pour conduire à l’insertion

Publié le 20/06/2022 à 19h27
Le sénateur Jean-Jacques Lozach (à gauche) découvre une des voiturettes électriques du parc de véhicule du réseau Map, en présence de Benoît Furelaud, directeur de la MEF23 © BARLIER Bruno

Moyen d’insertion sociale et professionnelle, l’importance de la mobilité a été réaffirmée à l’occasion du lancement de la semaine des mobilités et des métiers, ce lundi, à Bourganeuf (Creuse).

« Vous mettez en lumière des enjeux importants et centraux pour la Creuse », analysait Virginie Darpheuille, préfète du département, lors du lancement de la semaine des mobilités et des métiers lundi 20 juin à Bourganeuf. Elle faisait référence aux problèmes prégnants de mobilité sur le département, pouvant assez justement un frein en termes d’insertion sociale ou professionnelle.

Faciliter la mobilité

Ce constat ne peut être que partagé par Valérie Viot, coordinatrice du réseau en charge de la mobilité (réseau Map) auprès de la Maison de l’emploi et de la formation : « Pour prendre l’exemple professionnel, en Creuse il y a de l’emploi partout, mais de manière très éparse voire isolée ». C’est donc dans le but faciliter la mobilité des Creusois que le réseau Map agit depuis 2014.
L’offre se veut globale et va de l’information des moyens de transport disponibles à la location de véhicules.


 » La voiture étant le premier moyen de mobilité dans le département, ça peut vite être compliqué. Alors on loue des voitures ou des scooters aux personnes n’ayant pas les moyens d’en être doté. Mais nous avons aussi mis en place cinq auto-écoles sociales sur l’ensemble du département, dont une ici à Bourganeuf depuis janvier « 


D’autant plus que cette stratégie d’insertion par la mobilité semble porter ses fruits : « Le nombre de demandeurs d’emploi est au plus bas dans notre département depuis 2012 », annonçait la préfète.
Si aucun rapprochement direct ne peut être affirmé, il n’est pas à négliger que ces actions pèsent dans la balance. Entre les badauds, les curieux et les différents acteurs participants se trouvait Éric à Bourganeuf. L’homme est clair :


 » Sans cette opportunité, je n’avais pas de travail « 


Alors qu’on lui proposait un emploi à Royère-de-Vassivière, l’Aubussonnais aurait été contraint de refuser cette opportunité professionnelle sans le réseau Map. « Tous les jours c’est 60 kilomètres aller-retour. C’était impossible pour moi. On m’a donc dirigé vers l