POINT DE VUE. Novembre 2018

POINT DE VUE. Novembre 2018

Je fais miens les écrits récents de Jean-Robert PITTE, président de la société de géographie, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences morales et politiques.

Jean-Jacques LOZACH

« Réconcilier les Français avec leur territoire, leur environnement naturel et humain, proche ou plus lointain : telle est la mission de Jacqueline GOURAULT. Ce n’est pas rien ! Sa promotion semble indiquer que la grogne des élus locaux et des Maires, bien antérieure à l’élection d’Emmanuel MACRON, a enfin été entendue. Qualifier les Maires de « héros républicains du quotidien » est un signe fort.

Il est urgent de revitaliser les campagnes françaises, les villes de petite ou moyenne taille, les réseaux secondaires de voies de communication routières et ferroviaires. Les avantages et les inconvénients du milieu rural ne sont pas les mêmes que ceux des villes, mais le bilan des deux choix résidentiels doit être équivalent ; ce qui est très loin d’être le cas aujourd’hui. La démission d’un millier de Maires au cours de ces quatre dernières années est un phénomène grave qu’il faut enrayer. Souhaitons à Jacqueline GOURAULT, ancien Maire rural et longtemps Sénatrice d’un département peu urbanisé, le courage de s’attaquer à ce mal français et celui de convaincre le Président et le Gouvernement de l’urgente nécessité de réinventer une politique et une administration de proximité. »

Share Button